Publié le :  13/11/2014 | leconomiste.com | Par : Amine ATER


300 millions de DH de chiffre d’affaires pour la 1ere tranche
Positionnement: résidentiel écologique, sécurité renforcée et matériaux haut de gamme

Casadiaa le site de villas de plain-pied, situé à proximité de la forêt de Bouskoura, poursuit son programme de réalisation. «La deuxième tranche qui est composée de 39 unités, dont près de la moitié est déjà cédée, devrait être livrée fin 2015», annonce Omar Naciri, promoteur du projet. La commercialisation de la seconde tranche intervient après le succès des premières livraisons avec 61 villas en 2009. Réalisé par le groupe Naciri Développement, qui a mobilisé plus de 1,6 milliard de DH d’investissement, Casadiaa Bouskoura est l’unique projet du promoteur pour le moment qui a engrangé 300 millions de DH de chiffre d’affaires pour la 1ere tranche.

L’entreprise table sur 260 millions de DH de chiffre d’affaires pour la 2e tranche. Ce projet qui prévoit en tout 6 tranches étendues sur une superficie de 40 ha a pour spécificité: un cachet architectural moderne, de grandes superficies et volumes (de 820 à 1.300 m2), des matériaux haut de gamme ou encore des services communautaires offerts aux résidents (salle de sport en libre service, espaces de jeux, espaces verts…). «La totalité des 6 tranches, soit 260 villas, devrait être finalisées dans 18 ans. Casadiaa sera notre unique projet jusqu’à la finalisation de l’ensemble des tranches», précise Naciri. Le promoteur tient aussi à mettre l’accent sur «l’identité éco-consciente» du site. Plusieurs procédés écologiques sont ainsi intégrés, toutes les villas Bouskoura sont équipées de chauffe-eau solaires et de techniques d’insonorisation.

Autre argument en faveur du site, sa station de traitement permettant la récupération des eaux usées, leur purification et leur réutilisation pour l’arrosage des espaces verts. Le souci écologique et d’économie d’énergie est poussé sur la 2e tranche qui sera dotée de spots LED, au lieu des spots halogènes installés dans la 1re tranche. Ce qui permettra de passer d’une consommation de 50 à  6 watts. Hors site, le promoteur a déployé 260 lampadaires alimentés en énergie solaire pour l’éclairage des voies publiques menant au projet. Ce système photovoltaïque mené en collaboration avec les autorités locales (province et commune de Nouaceur) comprend une lanterne de puissance 50W équipée de LED à haut rendement lumineux, un module photovoltaïque polycristallin d’une puissance de 230W ou encore un système de régulation de charge et de contrôle électronique du dispositif intégrant une détection crépusculaire et une réduction du flux lumineux. Le volet sécurité est pris très au sérieux par Naciri Développement. En plus d’une enceinte clôturée, le site est entièrement contrôlé par un système de vidéosurveillance, les contrôles à l’entrée renforcés et  le projet est quadrillé par des rondes d’agents de sécurité. Les prix d’appel par villa (plus de 800 m2) démarrent à partir de 5,9 millions de DH.

Lien de l’article : http://www.leconomiste.com/article/961864-immobilier-de-luxenaciri-developpement-devoile-casadiaa-ii

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Être rappellé gratuitement